Histoire de la commune

  • Varize est une commune d’origine gallo-romaine qui est longée au nord par l’ancienne voie romaine Metz-Mayence.
  • C’est en 1137 que l’on cite pour la première fois un seigneur de Warize de la famille Neufchatel-Varize dont les armoiries communales reprennent les armes.
    blason-de-varize-petit De gueules, à la fasce d’argent, accompagnée en chef d’une rose d’or. Ce sont les armes de la famille de Neufchâtel-Varize, d’ancienne chevalerie, qui occupait le château fort. La fasce d’argent sur champ de gueules rappelle les armes de l’Autriche à qui appartenait l’annexe de Vaudoncourt, enclave de Raville, jusqu’en 1769. Cette annexe a pour blason « de sinople, au pélican soutenu d’une terrasse, le tout d’argent »blason-vaudoncourt-petit
    -* De 1790 à 1802, la commune est le chef-lieu de canton du même nom. Varize est alors à la pointe extrême du monde roman. On y parle le patois roman. Les villages situés au nord sont linguistiquement germaniques.
  • Le déclin de la commune se situe à la fin du Second Empire et après la fermeture d’une importante fabrique de draperie et couvertures employant plus de 100 personnes située à la Fabrique Saint Georges. Pour le seul village de Varize, la population passe alors de 557 habitants en 1836 à 237 en 1900.
  • La commune se dote de l’eau potable à partir de 1890 et l’électricité arrive au village en 1925.
  • Lors de la seconde guerre mondiale, les trois-quarts de la population sont expulsés dans le sud-ouest de la France (Auvergne principalement). Toutefois, le village n’ayant pas subi de bombardements, les habitants purent réintégrer leur domicile en 1945.
  • En 1970, la construction de l’autoroute A32, devenue A4, apporte un certain dynamisme à la commune. En effet, la première sortie se trouve sur le territoire de la commune.
  • Depuis 1975, plusieurs lotisements et constructions de maisons individuelles viennent confimer le développement de Varize.
  • Pour en savoir plus sur Vaudoncourt : Historique de Vaudoncourt

L’espace Clément Kieffer

autoportraitclement-kieffer

  • L’espace Clément Kieffer a été inauguré le 20 mai 2006 dans les locaux de la Mairie de Varize.
  • Trois salles d’exposition accueillent le public tous les dimanches après-midi de juin à octobre de 14 à 18h, ainsi que les mercredis et samedis après-midi sur réservation, et les groupes et scolaires, en fonction de leur demande et sur réservation.
  • Clément Kieffer est né en 1881 à Varize dans une famille d’instituteurs rue des écoles.
  • Artiste accompli, il consacra sa vie à son art jusqu’à sa mort en 1964. Il laisse derrière lui une oeuvre conséquente exposée par thème à l’Espace Clément Kieffer.
  • Pour plus de renseignements : http://clement.kieffer.free.fr
    clement-2

Pays de Nied

La commune de Varize-Vaudoncourt fait partie du Syndicat Mixte à Vocation Touristique (SMVT) du Pays de Nied. Créés en 1988 à l’initiative du Conseil Général de la Moselle, les Syndicats Touristiques mosellans ont en charge la promotion et l’animation touristique sur le territoire qui les concerne. Le SMVT du Pays de Nied rayonne sur tout l’arrondissement de Boulay-Moselle (cantons de Boulay, Bouzonville et Faulquemont) ainsi que sur 5 communes limitrophes (Raville, Burtoncourt, Charleville-sous-Bois, L’Hopital et Saint-Avold), soit 101 communes pour un peu plus de 100 000 habitants. Le SMVT réalise la promotion de l’offre touristique du Pays de Nied dans toute sa diversité : son patrimoine, sa culture, ses traditions, ses activités de plein air, sans oublier les lieux de restauration et d’hébergement. Si vous êtes prestataire touristique ou responsable d’une association qui fait vivre le terriroire, contactez le SMVT par courriel : sivut-paysdenied@wanadoo.fr->sivut-paysdenied@wanadoo.fr].