Foyer Varize-Vaudoncourt

Composé d’une trentaine de membres, le Foyer Varize-Vaudoncourt est une association à but non lucratif qui développe des activités en faveur des enfants du village (Halloween, carnaval) mais également des animations grand public (loto, repas dansant, marche du 1er mai, soirée Beaujolais, bourse aux jouets). Le foyer dispose également d’une section « Femmes » et d’une section « Tennis » dans le cadre de la gestion du terrain de tennis communal et d’une section bibliothèque ouverte depuis 2013 dans le local du Foyer.
Lors de son assemblée générale en 2016, le bureau du foyer Varize-Vaudoncourt a été renouvelé et se compose comme suit :

  • Pascal Hamman, Président
  • Julien Busch, Vice-Président
  • Sylvie Hamman, Trésorière
  • Jean-Guy Crauser, Trésorier adjoint
  • Eric Picco, Secrétaire
  • Catherine Rogovitz, Secrétaire adjointe
  • Vérificateur aux comptes : Christophe Lomanto
  • Assesseurs : Christophe Galvani,

    Le foyer dispose d’un local situé rue Principale à Varize.
    Pour adhérer au foyer, vous pouvez contacter Pascal Hamman au 03.87.64.07.63


Consulter [la page Facebook du Foyer->https://www.facebook.com/FoyerVarizeVaudoncourt/] Varize-Vaudoncourt

Historique de Vaudoncourt

Vaudoncourt est un village-rue qui s’étend d’est en ouest dans la vallée de la Nied Allemande. Il comprend 4 rues : rue de la Fontaine, rue de la Chapelle, La Petite rue, chemin de Bannay. Deux annexes font partie de la commune Léovillers et Plappecourt. Dans les archives départementales on trouve mention du village en 959 sous le nom de Wualdonis Curtis (ce qui peut signifier le domaine de Waldon). Village d’empire dépendant de la Seigneurie de Raville et cédé par l’Impératrice Reine le 16 mai 1769, il était le siège d’un fief et d’une justice haute, moyenne et basse mouvant au Roi de France (1682).
Il était également une annexe de la paroisse de Varize.
Les personnages célèbres sont :

  • Paul Guillaume : né en 1744 de parents laboureurs, habitant à Vaudoncourt. Il est entré dans l’armée et a participé à de nombreuses campagnes militaires. En 1789, il s’est retiré à Vaudoncourt dont il fut nommé procureur. Entre 1792 à 1799 il participa successivement au siège de Thionville et à différentes batailles célèbres. Il termina général de division et mourut en 1799 en Italie.
  • François Frédéric Guillaume : fils de Paul Guillaume. Il est né le 24 septembre 1772 et il est mort à Passy en 1845. Il fut général de division d’artillerie, Chevalier de Saint Louis, Chevalier de la Légion d’Honneur et membre de l’Académie Royale des Sciences Militaires de Suède. Il fut un fidèle de Napoléon 1er qui le fit baron de Vaudoncourt.
    Les armoiries : blason-vaudoncourt-petit « de sinople au pélican dans son aire, soutenue d’une terrasse, le tout d’argent » armes inspirées du général Guillaume de Vaudoncourt, glorieux enfant de Vaudoncourt.
    Pourquoi avoir choisi le pélican qui est un oiseau aquatique dont le passage dans nos régions n’est observé que très rarement ? On peut supposer que lors de ses campagnes militaires le Général Guillaume a pu admirer cet oiseau ou alors qu’il l’a choisi pour sa représentation symbolique, le pélican étant un symbole traditionnel du Christ et un symbole de la charité.
    Les bâtiments communaux et les monuments : la mairie a été construite il y a plus de deux siècles et a été rénovée complètement en 2000. La chapelle a été construite en 1849 à la suite d’un vœu formulé par les habitants de Vaudoncourt.
    Administrativement, de 1790 à 1802 Vaudoncourt a appartenu au canton de Varize puis à celui de Pange (arrondissement de Metz-Campagne) jusqu’en 1973, date de l’association des deux communes de Varize et Vaudoncourt. A ce moment-là Vaudoncourt a été intégré dans le canton de Boulay-Moselle.
    M. Louis HARTARD a été maire de Vaudoncourt pendant 36 ans, d’octobre 1947 à mars 1983, et M. Paul ROLLIN , maire délégué de 1983 à 1989.

Propriétaires de parcelles dans les lots de chasse

La dématérialisation de la matrice cadastrale ne permet plus de suivre l’évolution des biens immobiliers. En conséquence, les propriétaires de parcelles situées dans les lots de chasse, qui ont vendu ou acquis des terrains courant 2010, sont invités à présenter en mairie tout justificatif permettant la mise à jour de l’état de répartition et ce, avant le 30 avril 2011.